6 start-ups françaises dans le classement Fintech100 en 2017

Par Paul Fontan

Comme chaque année, KPMG Fintech et H2 Ventures s’associent pour publier le fameux classement Fintech100. Il se décompose en deux sous-catégories – “Leading 50” et “Emerging 50” – qui mettent en lumière les sociétés qui ont l’impact le plus important dans le monde des nouvelles technologies financières.

Aujourd’hui a été publié le classement officiel Fintech100, et les français se positionnent plutôt bien. Cette année, ce sont pas moins de 6 sociétés françaises qui ont été mentionnées parmi les 100 Fintech les plus établies / prometteuses. On peut citer par exemple Lendix qui se positionne en 34ème position des “Leading 50” fintechs.

Les cinq autres, Qonto, Lydia, Payfit, Alan et Ibanfirst, figurent dans le classement des jeunes pousses les plus prometteuses. Cette performance mérite d’être soulignée quand on sait qu’elles n’étaient que 2 l’année passée.

La Chine truste le haut du classement

Parmi les informations intéressantes que l’on peut tirer du classement Fintech100, c’est l’omniprésence de la Chine dans le milieu de la fintech dans le top des deux classements. Le portefeuille électronique Alipay, dont la maison mère est Ant Financial, se positionne comme numéro un du classement.

S’en suivent ensuite deux autres sociétés chinoises, l’assureur “sur-mesure” ZhongAn ainsi que le spécialiste du micro-crédit sur internet, désormais listé à la bourse de New York, Qudian.

6 start-ups françaises dans le classement Fintech100 en 2017
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire