Arkéa souhaite prendre son indépendance vis à vis du Crédit Mutuel

Par Nicolas Verlette

Le Crédit Mutuel Arkéa marque une fois de plus sa volonté d’indépendance vis à vis de son organe de tête, le Crédit Mutuel.

Lors d’un vote ayant eu lieu le vendredi 19 janvier, les deux fédérations de Bretagne et du Sud-Ouest ont voté pour une consultation des caisses. Quand au Massif Central, celui-ci s’est désolidarisé en votant contre le projet d’indépendance. À ce sujet, le président de la troisième fédération Frédéric Ranchon a tenu à confirmer à l’AFP que « le Crédit Mutuel Massif Central ne sortira pas du groupe ». En conséquence, les caisses de Bretagne et du Sud-Ouest vont voter durant le premier trimestre de cette année.

Quand à ces informations, le président du Crédit Mutuel Jean-Pierre Denis a déclaré dans un communiqué : « Nos caisses locales pourront ainsi choisir librement l’orientation qu’elles souhaitent donner à leur avenir : la centralisation ou l’indépendance ». La procédure permettant au Crédit Mutuel Arkéa de devenir « un groupe bancaire coopératif et mutualiste indépendant » est donc lancée.

Des différents judiciaires latents

Depuis plus de trois ans maintenant, les désaccords judiciaires entre Arkéa et le Crédit mutuel sont monnaie courante. Les trois fédérations avaient accusé le groupe de nuire à son autonomie, mais aussi de favoriser plusieurs fédérations rivales. En 2014, Arkéa est allé jusqu’à engagé une procédure en justice.

En prenant son indépendance vis à vis du Crédit Mutuel, Arké deviendra par le fait un groupe bancaire « coopératif et mutualiste indépendant ». Si les avis des syndicats et des salariés diffèrent quand à cette décision, il est certain que le nouveau groupe indépendant se frottera plus durement à la concurrence.

Néanmoins, Arkéa agit déjà à l’échelle nationale puisqu’il propose des services tels que sa filiale de banque en ligne Fortuneo.

Arkéa souhaite prendre son indépendance vis à vis du Crédit Mutuel
5 (100%) 2 votes

Articles recommandés

Laisser un commentaire