La Banque de France prévoit désormais 0,3% de croissance pour le premier trimestre

Par Paul Fontan

La Banque de France a révisé sa croissance en baisse à 0,3%, évoquant une progression moins forte dans le secteur de la production industrielle.

Mercredi 11 avril, l’institution a finalement revenu sa prévision en baisse après avoir maintenu celle-ci au mois de mars. À l’époque, l’institution avait estimé et confirmé une croissance de 0,4% au premier trimestre malgré un léger ralentissement dans le domaine des services, dû à une mauvaise météo. Le secteur de l’industrie avait été particulièrement dynamique, à tel point que les chefs d’entreprises indiquaient que cette croissance devrait se poursuivre à plus long terme.

Le secteur industriel légèrement ralenti

De façon générale, la Banque de France ne remet pas en cause le dynamisme qui dure depuis maintenant cinq mois. Quant aux chefs d’entreprise, ils semblent eux aussi sereins sur le fait que les prochains mois devraient être positifs. Pour ce qui est des services, la croissance est en cours. Le communiqué de la Banque de France indique : « Tous les services progressent vivement, sauf les transports et l’hébergement-restauration ». Concernant le bâtiment, l’évolution est similaire et « les carnets de commandes restent bien garnis ».

Néanmoins, l’estimation a été revue à la baisse en raison du secteur industriel, plus particulièrement en ce qui concerne l’industrie aéronautique et l’informatique. Les résultats actuels sont présentés comme étant « en retrait » alors que le reste de la production concernant les équipements électriques et les produits pharmaceutiques est resté « dynamique ».

De façon générale, la Banque de France estime une hausse du PIB de 1,9% sur l’année 2018, une augmentation qui résulterait des bons résultats de l’an dernier.

La Banque de France prévoit désormais 0,3% de croissance pour le premier trimestre
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire