La Banque de France souhaite que les banques proposent des API aux fintechs

Par Paul Fontan

Lors du sommet Paris Fintech Forum, le gouverneur de la Banque de France a annoncé qu’il souhaitait que les banques développent des interfaces sécurisées pour les fintech.

La transformation digitale actuelle incite les banques à travailler aux cotés des jeunes pousses de la finance afin de savoir comment prendre le virage du numérique. C’est à l’occasion du Paris Fintech Forum qui a lieu en ce moment que François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a appelé les banques à mettre en place des API à destination des Fintech « aussi vite que possible ». De cette façon, les interfaces sécurisées seraient contrôlées par les banques tout en étant accessibles par des sociétés tierces. Une bonne manière pour les banques et les startups de mener à bien leur collaboration.

Remplacer le web scraping par des API

Ce souhait fait suite à une discussion houleuse entre les banques et les fintech, dont le sujet principal portait sur les données bancaires et la technique dite du web scraping. Très appréciée par les startups, la méthode consiste à aller chercher les données d’un client directement sur le site web des banques en passant par ses identifiants. L’agrégateur de compte bancaire Linxo fait partie des startups qui s’appuient sur ce modèle. De ce fait, François Villeroy de Galhau somme les groupes de remplacer cette technique par des API, qui offriront plus de sécurité aux données des clients. Si les banques sont en place en septembre 2019, le gouverneur voudrait rendre ces fameuses API « obligatoires ».

Ces souhaits font aussi suite à une nouvelle directive européenne du nom de DSP2. Concernant les services de paiement, celle-ci a pour objectif de mettre en place un contrôle favorable à l’innovation et la concurrence. Tout le challenge est d’appliquer la directive en respectant la sécurité des données des utilisateurs.

Le gouverneur a aussi indiqué qu’un groupe de personnes composé de banques, de sociétés d’assurances et de startups se réuniraient pour discuter des conséquences de l’intelligence artificielle sur le secteur.

La Banque de France souhaite que les banques proposent des API aux fintechs
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire