Un compte bancaire coûte en moyenne 211 euros, dixit l’UFC Que Choisir

Par Paul Fontan

Le constat de l’UFC Que Choisir est globalement similaire à celui de l’association de consommateurs CLCV : les frais bancaires ne cessent de croître, alors même que le marché connaît de sérieux bouleversements. Au 1er janvier 2018, le coût moyen d’un compte bancaire est de 211 euros selon la dernière étude publiée par l’UFC Que Choisir. Cela représente une hausse de 2,2% sur l’année.

Sans grande surprise, les écarts entre les établissements ne cessent de croître. L’UFC Que Choisir souligne que les banques en ligne sont encore une fois les plus avantageuses, et qu’une personne qui est régulièrement en découvert pourra économiser “plusieurs centaines d’euros” (jusqu’à 400 euros) sur sa facture annuelle avec un tel établissement.

Comme CLCV, l’UFC Que Choisir anticipait une guerre des prix grâce à l’arrivée sur le marché d’Orange Bank et de la Loi Macron. En vain. Les frais prélevés par les banques ne cessent d’augmenter. Depuis 2013, le coût moyen d’un compte bancaire a augmenté de 9% – soit une augmentation 3 fois plus rapide que l’inflation. Parmi les opérations qui ont le plus augmenté, ce sont les services en agence qui ont vu leurs prix croître de manière exponentielle. Ainsi, l’UFC Que Choisir relève qu’un virement initié dans une agence a augmenté en moyenne de 17% sur l’année qui vient de s’écouler. Un chéquier remis en agence, et non envoyé à domicile, a vu son prix augmenter de 11%.

Les écarts de prix sont parfois gigantesques

L’association de consommateurs se plaint également des écarts de prix d’une banque à une autre. Dans son étude qui a comparé plus de 30 établissements bancaires, elle relève que les prix varient parfois du simple au sextuple pour un profil senior. Et pour un client actif avec une utilisation standard de son compte courant, le prix peut varier du x1 au x17. Evidemment, les banques en ligne sont les plus compétitives sur de nombreux points. Pour ne prendre qu’un exemple, les commissions d’intervention sont en moyenne 6 fois moins chers que dans les établissements bancaires traditionnels.

Pour les petits budgets, il existe également des alternatives intéressantes qui ont émergé ces dernières années : c’est par exemple le cas du Compte Nickel, qui est facturé 20 euros par an (et qui en moyenne coûte 54 euros par an pour un client en incluant les frais de dépôts et de retraits), ou encore le récent compte Eko du Crédit Agricole. Boursorama Banque et son compte Welcome, et Monabanq et son compte à 2 euros, sont en embuscade.

Un compte bancaire coûte en moyenne 211 euros, dixit l’UFC Que Choisir
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire