Le Crédit Agricole s’attaque au marché espagnol

Par Jean-Guillaume Kleis

Le filiale du Crédit Agricole spécialisée dans le crédit à la consommation est en négociation avec la banque espagnole Bankia. L’objectif est de s’implanter progressivement sur le marché espagnol.

Le 7 mars, la filiale Crédit Agricole Consumer Finance (CACF) a annoncé être en phase de négociation exclusive avec Bankia. Le but de ces discussions est qu’elles aboutissent à la création d’une co-entreprise. À ce sujet, le groupe financier concerné a indiqué dans son communiqué de presse : « Crédit Agricole Consumer Finance s’appuiera sur le réseau de Bankia – quatrième banque espagnole – et sur son modèle de banque multicanal ». L’aspect « multicanal » concerne ainsi les agences physiques, les sites web et les applications mobiles de la banque espagnole.

Un intérêt mutuel

Si l’intérêt du Crédit Agricole est explicite, celui de Bankia réside dans le fait que le groupe français propose un crédit à la consommation. Adepte du service bancaire, la banque espagnole pourra donc « capitalise[r] sur l’expérience de Crédit Agricole Consumer Finance dans la gestion de ses partenariats ». De plus, la banque sort de plusieurs années difficiles puisqu’elle avait dû avoir recours à plus de 22 milliards d’euros d’aides publiques suite à de nombreux scandales soupçonnant celle-ci d’avoir fait une introduction en bourse frauduleuse.

Pour rappel, le CACF est actuellement présent dans une vingtaine de pays, dont la Chine, le Royaume-Uni et l’Italie, deux pays avec lesquels il faut augmenter progressivement son nombre d’accords.

L’objectif pour la filiale est d’atteindre les 82 milliards d’euros en 2020 : en 2016, le chiffre était situé à 75 milliards.

Le Crédit Agricole s’attaque au marché espagnol
Notez cet article

Articles recommandés

Laisser un commentaire