Les épargnants français ne sont pas friands des solutions sur internet

Par Jean-Guillaume Kleis

L’épargne en ligne se développe progressivement depuis quelques années, mais elle ne saurait constituer encore une partie significative de l’épargne des français. Une étude par Harris Interactive pour Deloitte et WeSave montre que les français ont un manque de connaissance en matière de solutions d’épargne sur internet. Seuls 25% des épargnants français ont eu vent de cette possibilité.

Ces dernières années, les solutions d’épargne en ligne se sont largement développées. Il est désormais possible de souscrire à un contrat d’assurance-vie en ligne, ou d’ouvrir un livret d’épargne auprès d’un établissement entièrement en ligne. Si la banque en ligne est l’intermédiaire privilégié pour ce type de solutions, quelques fintechs ont également vu le jour pour accompagner les français dans leur recherche d’épargne. On peut citer par exemple WeSave qui offre la possibilité aux clients d’investir de manière très personnalisée sur des contrats d’assurance-vie, avec des frais défiants toute concurrence.

Si tout le monde s’accorde à dire que les services d’épargne en ligne sont largement plus compétitifs que les solutions d’épargne traditionnels, peu de français y ont recours aujourd’hui. En effet, l’étude menée par Harris Interactive montre que seulement 25% des épargnants français connaissent l’épargne en ligne. Et parmi eux, ce sont tout juste un quart qui ont déjà utilisé un tel service. La plupart des personnes sondées se sont cependant montrées intéressées par ces solutions une fois que la comparaison (principalement au niveau des prix et de la personnalisation) avec les services traditionnels leur a été faite.

Les rendements en ligne bien plus intéressants

Pour prendre un exemple plus parlant, regardons les performances des contrats d’assurance-vie, fonds en euros (à capital garanti) sur l’année 2016. La performance moyenne relevée par la Banque de France pour l’année 2016 est de 1,93% net de frais de gestion pour de type de contrat. A titre de comparaison, la totalité des 6 banques en ligne françaises ont réalisé une meilleure performance sur la période – la moins bonne étant 2,25% net. Chez Fortuneo, le rendement du contrat à capital garanti était de 3,10%, tandis que celui de chez BforBank s’est élevé à 3,04% net.

Si les livrets d’épargne offerts par les banques en ligne ont des rendements faibles (et similaires à la plupart des banques traditionnelles), il existe cependant des services qui permettent de gonfler le rendement tout en bénéficiant du capital garanti. La start-up en vogue n’est autre que Raisin, qui vient de recevoir un investissement massif de PayPal, pour développer une solution d’épargne européenne. Le service est déjà présent depuis quelques mois en France et permet aux particuliers de placer leur épargne dans des banques européennes à l’étranger, où les rendements sont plus généreux que dans l’Hexagone.

Les épargnants français ne sont pas friands des solutions sur internet
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire