La fintech Lendix continuer à déployer sa plateforme de prêts en Europe

Par Nicolas Verlette

La plateforme de prêts aux entreprises Lendix souhaite s’implanter en Allemagne et aux Pays-Bas d’ici la fin de l’année 2018.

Fondée en 2015 par Olivier Goy, la fintech Lendix se présente comme l’un des leaders du crowdlending. Intermédiaire en financement participatif, la startup apparaît comme l’une des fintechs françaises les plus prometteuses du moment. Au début de l’année, Lendix avait indiqué qu’il souhaitait lancer un troisième fonds d’investissement à destination des entreprises. S’élevant à hauteur de 200 millions d’euros, celui-ci vise spécifiquement les PME. Outre ce projet, l’entreprise compte bien installer ses bureaux dans deux nouveaux pays avant 2019.

Lendix devra se confronter à l’Allemagne

Après l’Espagne en 2016 et l’Italie en 2017, la startup semble prête à se déployer en Europe. Concernant la cible de Lendix, il s’agit de secteurs d’activités variés, mais surtout de TPE et de PME qui doivent agir relativement vite plutôt que de passer par les moyens classiques telles que les banques. Néanmoins, Olivier Roy précise : « Nous ne nous mettons pas en concurrence avec les banques, mais en complément. Nous faisons du ‘colending’ ». Actuellement, les prêteurs sont des particuliers ainsi que des institutions comme Matmut, European et d’autres. Concernant les particuliers, les chiffres s’élèvent à 30 000 investisseurs inscrits dont 11 000 d’être eux sont actifs. À ce jour, Lendix peut faire des prêts allant jusqu’à 5 millions d’euros, pour une durée de 3 mois à 7 ans.

Pour espérer continuer à se déployer, la startup devra faire face à la startup britannique Funding Circle, qui propose le même type de service. De plus, cette dernière a déjà prêté 4 milliards d’euros contre 150 millions pour Lendix. La fintech aura donc à affronter une entité en tête de la course.

De plus, les réglementations en Allemagne peuvent aussi être difficiles à traiter pour Lendix puisque très rigoureuses. Ainsi, les investisseurs particuliers ne pourront pas prêter aux sociétés sur la plateforme lors du lancement de la startup dans le pays.

La fintech Lendix continuer à déployer sa plateforme de prêts en Europe
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire