La fintech N26 va s’attaquer au marché anglais

Par Jean-Guillaume Kleis

N26 s’est imposée comme la plus grande néo-banque en Europe. Avec plus de 500.000 clients dont une grande partie en France, elle est devenue incontournable. D’origine allemande, elle ambitionne désormais de se lancer sur le très compétitif marché anglais. Elle peut compter sur la puissance financière de ses actionnaires pour rapidement s’imposer sur l’île britannique.

N26 a toujours montré son intérêt pour le Royaume-Uni

Avec plus de 55 millions de dollars levés depuis sa création en 2013, la néo-banque N26 peut envisager l’avenir sereinement. Elle recrute actuellement un responsable pour le Royaume-Uni afin d’étendre ses services financiers dans un pays beaucoup plus mature au niveau de la fintech.

L’annonce publiée sur le site officiel de N26 intervient encore en 2017, alors même que le journal britannique The Times croyait déjà savoir en avril qu’elle ambitionnait de se lancer avant la fin d’année. Si le co-fondateur de N26 avait affirmé qu’il était évidemment intéressé par le marché anglais en juin dernier, il n’avait pourtant pas donné d’échéance pour le lancement de son service au Royaume-Uni. Il se pourrait donc bien qu’elle soit encore lancée d’ici à la fin d’année 2017 sur l’île britannique.

La concurrence sera rude

La néo-banque compte probablement rapidement se lancer sur le marché étant donné que ses concurrentes locales sont déjà très avancées sur le créneau. Monzo ou encore Revolut ont également levé des dizaines de millions de dollars pour financer leur développement sur le marché britannique, avant de se lancer par la suite sur le continent. La semaine dernière, Revolut avait annoncé se lancer officiellement en France.

Ce n’est pas pour autant que N26 devrait avoir peur. En effet, hormis son marché d’origine qu’est l’Allemagne, le service s’est rapidement imposé comme une référence dans de nombreux pays. En France, il comptabilise plus de 100.000 clients depuis son lancement, ce qui lui permet de rivaliser avec les plus petites banques en ligne. Cependant, il faut quand même souligner qu’une partie non négligeable des utilisateurs ne sont pas actifs, et qu’ils utilisent que très occasionnellement ce compte comme un “compte principal”.

Gratuit et sans engagement
Comparez les banques
Réalisez jusqu'à 400€ d'économies en consultant notre classement des banques.
La fintech N26 va s’attaquer au marché anglais
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire