La BCE garde ses taux inchangés et cape ses rachats d’actifs

Par Jules Reynars

Dans sa dernière allocution, le président de la Banque Centrale Européenne (BCE) Mario Draghi annonce que la banque des banques maintenait ses taux directeurs inchangés. Il insinue également qu’il ne serait plus question de renforcer le programme de Quantitative Easing en cas de crise économique.

Le principal taux de refinancement de la BCE reste à zéro, et les banques devront toujours payer 0,4% d’intérêts négatifs sur leurs dépôts auprès de la banque centrale. Une telle décision de la part de l’institution était attendue et n’a eu d’impact sur les taux.

En revanche, ce qui a davantage surpris les investisseurs, c’est la limite qui a été fixée sur le programme de rachats d’actifs. Alors qu’il était de 80 milliards d’euros par mois pendant longtemps, il a progressivement été revu à la baisse à 60 milliards d’euros en avril 2016, avant de tomber à 30 milliards d’euros en janvier 2018.

Le président de la BCE a affirmé qu’il n’était désormais plus question de le relever en cas de crise financière. Le programme actuel court actuellement jusqu’en septembre prochain, et il pourra être rallongé si nécessaire.

Jennifer McKeown, de la société de recherche Capital Economics, explique : “c’est un premier pas prudent vers une normalisation progressive de la politique monétaire”, qui “explique la hausse immédiate de l’euro”.

La BCE garde ses taux inchangés et cape ses rachats d’actifs
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire