L’agrégateur de comptes Bankin’ déjà conforme à DSP2

Par Jean-Guillaume Kleis

Alors que la nouvelle directive européenne (DSP2) qui vise à renforcer la concurrence et la sécurité entre les banques et les fintechs vient tout juste d’entrer en vigueur, certaines start-ups comme Bankin’ ont déjà obtenu un feu vert du régulateur français. Les utilisateurs de l’agrégateur de comptes bancaires pourront bénéficier de services étendus directement depuis l’application.

Il n’aura fallu attendre que 48 heures pour que la jeune pousse Bankin’ annonce être en quasi-conformité avec les nouvelles exigences de la directive DSP2. L’ACPR française vient de lui délivrer un agrément qui est désormais nécessaire pour pouvoir continuer à offrir aux clients un accès à un agrégateur de comptes.

Protéger les données des clients

Si jusqu’à présent l’agrégation des comptes se faisait de manière bancale avec un système automatisé de connexion, les banques doivent désormais fournir aux fintech une API sécurisée pour leurs données les informations sur les clients qui souhaitent les partager. Au delà de la simple récupération des comptes, la fintech Bankin’ pourra également offrir de nouveaux services à ses utilisateurs. On peut citer par exemple la possibilité de réaliser un virement bancaire directement depuis l’application en question, sans avoir besoin de passer par l’interface de connexion de la banque.

A l’heure actuelle, c’est moins de la moitié des pays européens qui a déjà pris le temps de transposer la directive européenne dans le droit national. Bankin’ se félicite ainsi d’être au sommet de l’innovation et d’offrir un service ultra-sécurisé à ses 2,2 millions de clients. D’autres acteurs, à l’instar de Linxo qui a levé 20M€, ne devraient pas tarder à obtenir un agrément similaire puisque plus d’une dizaine de demandes ont été faites auprès du régulateur.

 
L’agrégateur de comptes Bankin’ déjà conforme à DSP2
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire