Le paiement en espèce toujours très apprécié des européens

Par Nicolas Verlette

Si la carte bancaire reste le paiement le plus utilisé dans la zone euro, les paiements en cash ne sont pas non plus en déclin.

De tels résultats étaient déjà d’actualité en aout 2017, mois durant lequel un rapport du groupe MasterCard a mis en exergue le fait que 85% des transactions dans le monde étaient effectuées par le biais d’espèces. Si ce n’est pas le cas en Europe -où la carte bleue est le premier moyen de paiement-, les transactions en argent liquide reste tout de même majoritairement appréciées.

Encore une fois, ce n’est pas le cas dans tous les pays : des pays comme le Danemark, la Suède et la Norvège ont vu les paiements en espèce baissé. À l’inverse, l’Allemagne résiste par crainte des piratages, bien que les transactions par carte effectuent peu à peu.

L’Europe Centrale et le Nord contre le Sud

Au sujet de sa récente étude, BCE précise que « l’usage des espèces en point de vente reste très répandu dans la plupart des pays européens ». De fait, « l’idée d’une accélération du remplacement du cash par des moyens de paiement cashless » n’est pas encore concrètement envisageable. De façon générale, le cash est très apprécié lors de règlements ayant lieu sur des points de ventes physiques.

En 2016, celui-ci se situait à 79% pour seulement 19% pour la carte bancaire. Comme expliqué précédemment, l’Allemagne résiste à la carte bleue aux cotés de la Slovénie et l’Autriche. Outre l’Europe Centrale, les pays du Sud comme la Grèce et Chypre partage ce même usage. Les nouveaux adeptes d’un autre type de paiement sont principalement la Finlande et les Pays-Bas, dans lesquels les espèces englobent moins de 54% des transactions.

En France, 68% des paiements quotidiens sont faits en cash.

Le paiement en espèce toujours très apprécié des européens
5 (100%) 1 vote

Articles recommandés

Laisser un commentaire