Transferwise lance son compte « sans frontière »

Par Paul Fontan

La fintech Transferwise a indiqué que son service de compte « sans frontière » était désormais disponible.

Pour rappel, Transferwise a été fondé en 2015 par deux estoniens du nom de Kristo Käärmann et Taavet Hinrikus. Destinée à transférer de l’argent à l’international tout en proposant des commissions très compétitives, la jeune pousse a rapidement séduit le marché. De fait, son succès lui avait permis de lever pas moins de 280 millions de dollars en novembre dernier, soit une valorisation de 1,6 milliard de dollars. Pour se faire, elle avait organisé sa levée de fond aux côtés du fonds Old Mutual Global Investors et du fonds de capital-risque IVP.

Une carte physique également proposée

Suite à cette réussite, la startup a indiqué qu’elle lançait, le 25 mercredi 25 avril, un compte dit « sans frontière ». Déjà disponible pour les PME, ce service permet d’envoyer ou de recevoir de l’argent, mais également de faire des retraits dans d’autres devises, sans que les coûts ne soient exorbitants. De fait, les particuliers pourront profiter de 40 devises dans 30 pays différents. À ce sujet, le chef de produit et de l’expérience client chez TransferWise, Gregory Talon indique : « Puisqu’on offre des comptes à nos clients, cela paraissait naturel de leur proposer une carte physique qui permet de dépenser ce solde ».

Là où la startup Ditto Bank s’adresse directement aux personnes qui voyagent régulièrement hors de l’Union européenne, Transferwise précise qu’il cible les utilisateurs ayant un pied dans deux différents, à l’exemple des expatriés ou des étudiants Erasmus. Grégory Talon précise simplement : « Contrairement à Ditto, nous permettons à nos utilisateurs de disposer de coordonnées bancaires en local, ce qui permet par exemple à un Français installé à Londres de se faire payer comme un local ».

À ce jour, la jeune pousse basée à Londres regroupe 3 millions d’utilisateurs dans le monde.

Transferwise lance son compte « sans frontière »
4 (80%) 4 votes

Articles recommandés

Laisser un commentaire